Retraite du dirigeant: comment assurer des revenus satisfaisants ?

2 min de lecture
29.11.2022

Le départ à la retraite du dirigeant est souvent mal anticipé par les chefs d’entreprise qui ne s’en préoccupent que trop tard. Et pourtant, 90% des chefs d’entreprise sont des travailleurs non salariés dont les droits à la retraite seront inférieurs à ceux d’un dirigeant salarié si aucun plan d’action n’est mis en place. La prévoyance des TNS est donc un sujet à prendre en compte au plus tôt dans la carrière de tout chef d’entreprise.

Alors comment rétablir l'équilibre pour assurer au dirigeant TNS un revenu récurrent satisfaisant à la fin de son activité afin de lui permettre de maintenir son niveau de vie ?

Un bilan retraite s'impose au dirigeant !

eic-or-retraite-dirigeant

Le départ en retraite est un évènement prévisible mais qui doit être anticipé si l’on veut agir sur le montant de sa pension de retraite.

L'érosion progressive du système de retraite français par répartition associée à la faible couverture retraite des dirigeants TNS doit clairement inciter le chef d'entreprise à s'en préoccuper assez tôt.

Le dirigeant doit, en premier lieu, effectuer un bilan retraite dont le but est de :

  • Vérifier l'exactitude des données de son parcours professionnel auprès des organismes concernés , le nombre de trimestres qu'il a validés et de corriger les erreurs le cas échéant (ce qui arrive régulièrement)
  • Déterminer les conditions de son départ en retraite si rien ne change (droits à retraite, date de départ à taux plein, pension de retraite de base et complémentaire)


A partir de cette étape, on peut alors fixer les objectifs de revenus désirés, au moment du départ à la retraite, pour pouvoir simuler les différents scénarios de la stratégie de revenus qui pourront y répondre.


Définir la meilleure stratégie de revenus pour la retraite du dirigeant

Préparer et anticiper la retraite implique pour le dirigeant de réaliser une analyse de sa situation personnelle qui est étroitement liée à celle de son entreprise. En effet, la protection globale du dirigeant passe nécessairement par la mise en place d’une bonne stratégie pour sa retraite.

Il ne s'agit pas seulement de s'intéresser aux produits d'épargne retraite du marché mais bien d'étudier plus largement les solutions qui permettront au dirigeant d'atteindre son objectif de revenu récurrent au meilleur coût fiscal et social pour lui et son entreprise.

Les impacts fiscaux, sociaux et patrimoniaux de certaines options sont parfois complexes et subtiles à apprécier pour le dirigeant ou le travailleur indépendant, sa famille et son entreprise. Il s’agit donc de les maîtriser parfaitement avant d'agir.

Cette étude mobilise des compétences multiples afin d’établir la meilleure stratégie de revenus pour la retraite du dirigeant, à savoir :

  • Connaître le droit fiscal des sociétés
  • Maîtriser les subtilités de la protection sociale du dirigeant
  • Avoir une bonne connaissance de la fiscalité, des produits d'épargne (assurance-vie, SCPI, etc...) et des produits de prévoyance retraite (PER, PERCO, Madelin, etc...)
  • Maîtriser également les enjeux et les impacts de la transmission du patrimoine du dirigeant lorsque l’entreprise lui appartient

Le conseiller en gestion de patrimoine et l’expert-comptable (tiers de confiance incontestable du dirigeant) sont les plus qualifiés pour mener cette analyse complète appréciée du dirigeant.

Ils sauront accompagner efficacement le chef d'entreprise pour le conseiller sur les axes suivants :

  • Comment agir sur le montant et la durée de cotisations pour atteindre l'objectif de revenus fixé ?
  • Quelles solutions de versements complémentaires (sur-cotisations) et / ou d'épargne retraite seront les plus pertinentes à mettre en place ?
  • Qui devra supporter les dépenses engagées (l'entreprise et/ou le dirigeant) en fonction des impacts et avantages fiscaux et sociaux induits ?

eic-telecharger-livre-blanc